Humiliation de mon jouet à qui je fais un “happy end” à la main

Après avoir écrit des obscénités sur le dos de mon soumis et l’avoir copieusement cravaché, je ne pouvais que faire jouir une queue qui m’honorait par sa raideur !

Durée : 8’38